Magali Natalie Babin

Prêter l’oreille : empreinte sonore et altérité : exploration de l’art en contexte dans un centre d’hébergement et de soins longue durée

Ce mémoire création porte sur la question de l’être humain en relation avec l’espace sonore et la question de l’identité. J’ai centré mon travail sur une problématique : espace matériel, espace psychique, espace entre moi et l’autre, comment est-ce que le son peut servir de vecteur entre ces différentes dimensions. Afin d’y répondre, je tente dans un premier temps de situer ma pensée en lien avec l’art relationnel de Nicolas Bourriaud et l’art en contexte tel que décrit par Paul Ardenne. J’aborde ensuite l’espace matériel du son en introduisant le lecteur à certaines caractéristiques du paysage sonore. L’espace psychique présente les qualités d’une expérience d’écoute axée sur l’attention et la vigilance et finalement, c’est sous la forme du récit que j’approche l’aspect relationnel et contextuel de mon projet de création en témoignant d’une expérience d’art en contexte réalisée dans un centre d’hébergement pour soins de longue durée. Le récit accompagne le lecteur jusqu’à la réalisation de l’installation de l’œuvre Prêter l’oreille.

MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Art sonore, art en contexte, résidence de création, relations, identités, CHSLD, mémoire sonore, musique populaire, récit, installation.

Directrice de recherche: Hélène Doyon

http://archipel.uqam.ca/id/eprint/9144