Se mobiliser par l’art. Comment les pratiques artistiques, muséologiques et éducatives appellent-elles l’action ?

APPEL À COMMUNICATION / CALL FOR PAPERS (date limite : 13 septembre 2019)

Se mobiliser par l’art. Comment les pratiques artistiques, muséologiques et éducatives appellent-elles l’action ? // Art as an Agent for Change: How do Art, Museum, and Education Practices Inspire Action?

15, 16 et 17 juin 2020

(English version follows)

La Chaire de recherche UQAM pour le développement de pratiques innovantes en art, culture et mieux-être, le Musée des beaux-arts de Montréal et le groupe de recherche ArtEspaceSocial vous convient au colloque international Se mobiliser par l’art. Comment les pratiques artistiques, muséologiques et éducatives appellent-elles l’action ? qui aura lieu les 15, 16 et 17 juin 2020 au Musée des beaux-arts de Montréal et à l’Université du Québec à Montréal. Ce colloque mettra en discussion des projets de recherche, des pratiques artistiques et des expériences de participation provenant du domaine des arts, de la muséologie et de l’éducation artistique.

Les pratiques artistiques, muséales et éducatives qui conjuguent l’art et la participation sociale de personnes marginalisées, l’art et l’éducation inclusive et l’art pour une meilleure santé mentale et physique des individus font partie du paysage culturel québécois depuis plus d’une décennie. Compte tenu de leur déploiement dans différents contextes et auprès de différentes populations ainsi que de l’intérêt grandissant des chercheur.e.s, des praticien.ne.s, des milieux de la santé et des groupes communautaires pour de telles pratiques, les conférencier.ière.s seront appelé.e.s à interroger le thème à partir de la question suivante : Comment et à quelles conditions les pratiques artistiques, éducatives et muséologiques inspirent-elles l’action sur les plans individuel et collectif ?

Les propositions de communications aborderont plus largement les questions suivantes :

D’un point de vue individuel : Comment des pratiques artistiques, muséologiques et éducatives formelles et non formelles favorisent-elles une (re)remise en mouvement qu’elle soit psychique, physique ou intellectuelle ? Comment permettent-elles de mieux se (re)connaître ? Comment agissent-elles sur les habiletés d’une personne à rassembler son énergie, à stimuler sa motivation, à faire preuve d’une plus grande résilience, à activer sa créativité ? Comment permettent-elles de sortir de l’isolement et de se penser comme partie prenante d’une collectivité ? Comment l’art peut-il contribuer à s’instruire et à s’investir dans la poursuite d’un objectif ? Comment faire face aux enjeux éthiques propres à de telles pratiques ?

D’un point de vue collectif : Comment des pratiques artistiques, muséologiques et éducatives formelles et non formelles favorisent-elles l’inclusion et la participation à une collectivité ? Comment agissent-elles sur la capacité à tisser des liens, malgré les différences ? Comment permettent-elles à une collectivité de se penser comme telle, de devenir visible et audible, d’agir publiquement ? Comment le contact avec l’art et le fait d’en faire l’expérience peuvent-ils contribuer au vivre-ensemble dans une société pluraliste ? Comment ces pratiques favorisent-elles une action sociale et politique ?

D’un point de vue sociétal : À quelles conditions l’apport de ces pratiques pourrait-il être reconnu pour sa complémentarité avec les actions posées dans les milieux de la santé, des groupes communautaires et de l’éducation qui doivent, de plus en plus, répondre à des problèmes complexes nécessitant d’autres types de collaboration, d’autres façons de voir et de faire ? Quelles sont les conséquences de la non-accessibilité à la culture et à l’art sur une citoyenneté effective ? L’évaluation des impacts de ces pratiques telle qu’exigée par les instances subventionnaires est-elle souhaitable ou même possible ? Dans quelle mesure les méthodologies issues des sciences sociales et de la santé peuvent-elles en faire l’évaluation?

Consignes de présentation : Les propositions de communication doivent être rédigées en français ou en anglais en utilisant le présent formulaire. Une confirmation sera transmise dès la réception de la proposition. La durée de chaque communication est de 20 minutes.

Date limite : Nous invitons les candidat.e.s à retourner le formulaire par voie électronique à l’adresse suivante : semobiliserparlart@gmail.com au plus tard le 13 septembre 2019.

Un comité scientifique évaluera les propositions et communiquera avec les personnes sélectionnées au plus tard le 11 octobre 2019.

Pour plus d’informations : semobiliserparlart@gmail.com

The UQAM Research Chair for the Development of Innovative Practices in Art, Culture, and Well-being, the Montreal Museum of Fine Arts and the research group ArtEspaceSocial, invite you to the international conference Art as an Agent for Change: How do Art, Museum, and Education Practices Inspire Action? , to be held at the Montreal Museum of Fine Arts and the Université du Québec à Montréal from June 15 to 17, 2020. This conference will provide an opportunity to discuss research projects, art practices, and participatory experiences in the arts, museum education and art education.

Art, museum, and education practices that combine art with the social participation of marginalized groups; art and inclusive education; and art that supports mental and physical well-being have been part of Quebec’s cultural landscape for more than a decade. These practices have been implemented in a range of contexts with various populations, and interest is growing among researchers, practitioners, health organizations, and community groups. Presenters will be asked to explore the conference theme by considering the following question: How and under what conditions do art, education, and museum practices inspire individual and collective action?

Proposals will address the following issues:

From an individual standpoint: How do art, museum education, and formal and informal education practices promote mental, physical, or intellectual (re)mobilization? How do they enable greater self-awareness? How do they affect an individual’s capacity to re-energize, self-motivate, exercise greater resilience, and activate creativity? How do they break through isolation and enable individuals to see themselves as stakeholders within a community? How can art contribute to self-education and a commitment to the pursuit of an objective? How should the ethical issues related to these practices be addressed?

From a collective standpoint: How do art, museum education, and formal and informal education practices promote inclusion and community participation? How do they affect the ability to forge relationships, despite differences? How do they allow a community to identify itself as such, to be seen and heard, and to take public action? How can contact with art and creating and experiencing art contribute to harmonious community life in pluralist societies? How do these practices encourage social and political action?

From a societal standpoint: Under what conditions could these practices be recognized as complementary to health, communication, and education initiatives, which must increasingly respond to complex problems that require additional forms of collaboration, perspectives, and approaches? What are the consequences when culture and art are not accessible to citizens? Are the impact assessments required by funding agencies beneficial or even possible? To what extent are social sciences and health methodologies applicable to these assessments?

Presentation requirements: Conference presentation proposals must be submitted in English or French with this application form. A confirmation will be sent upon receipt of your proposal. Each presentation will be twenty minutes in length.

Deadline: Candidates are invited to email their applications to semobiliserparlart@gmail.com by September 13, 2019, at the latest.

An academic committee will evaluate the proposals and contact the selected presenters by October 11, 2019, at the latest.

For more information: semobiliserparlart@gmail.com

La Maîtrise en arts visuels et médiatiques

Située au centre de la vie culturelle de Montréal, la Maîtrise en arts visuels et médiatiques, avec ses deux concentrations, offre un enseignement spécialisé en recherche-création et en recherche-intervention permettant d’acquérir un grade Maître ès arts, M.A. pouvant conduire au doctorat. Le programme offre de nombreuses possibilités et avantages aux étudiant.e.s, et entretient des relations entre les milieux académique et professionnel par l’organisation de séminaires et de conférences réunissant artistes, théoriciens, commissaires, conservateurs et spécialistes de la didactique et des théories sur l’enseignement en art et en recherche-intervention.

Suivez-nous

Coordonnées

Faculté des arts
Local J-4050
405, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2L 2C4