Mémoire création de Pascal Seguel Reynolds : J’aurais préféré ne pas avoir à faire la roue latérale. CDEx.

Du 3 au 9 février 2020 de 12 h à 19 h
Finissage : 9 février à 17

Titre du mémoire : Exécution exhaustive de la roue latérale conne acte de résistance dans une pratique artistique multidisciplinaire

« Cette recherche-création propose d’explorer la pratique répétitive de la roue latérale comme outil de connaissance de soi menant à un acte de résistance politique. On situera d’abord cette figure spécifique dans un contexte sportif où elle est habituellement exécutée, afin d’en avoir une définition précise. L’analyse de deux textes écrits à partir d’une vidéoperformance intitulée études de la roue latérale #2 servira ensuite à mettre en lumière une façon de faire particulière : Faire comme je peux. Cette injonction, placée en porte-à-faux face aux hautes exigences sportives permet d’attirer l’attention sur l’imperfection de chaque geste composant la roue latérale plutôt que sur sa réussite.

Alors que la captation vidéo de l’exécution des mouvements rend compte de ces petites erreurs, elle constitue aussi un cadre dont l’analyse révèle la construction de nouveaux paramètres. Le choix de filmer dans un studio de photos avec un éclairage neutre ainsi que les limites du cadrage contribue à la création d’un personnage que j’incarne et qui fait la roue latérale comme il peut devant la caméra. La répétition de cette figure gymnique situe ce travail dans le processus plutôt que dans l’obtention d’un résultat de sorte qu’il s’agit d’une tâche sans fin. En ce sens, on accède à une quantité infinie de variations sur un même mouvement qui se refusent à toute forme de hiérarchisation. Si celui qui exécute cette tâche se libère d’un système disciplinaire imposant la croissance à tout prix, il se trouve cependant enfermé dans cette activité circulaire sans aucune chance d’en sortir. À mon sens, il n’y a qu’une seule issue, allez au bout de la résistance et se déclarer incapable de continuer.» (Pascal Seguel Reynolds).

La Maîtrise en arts visuels et médiatiques

Située au centre de la vie culturelle de Montréal, la Maîtrise en arts visuels et médiatiques, avec ses deux concentrations, offre un enseignement spécialisé en recherche-création et en recherche-intervention permettant d’acquérir un grade Maître ès arts, M.A. pouvant conduire au doctorat. Le programme offre de nombreuses possibilités et avantages aux étudiant.e.s, et entretient des relations entre les milieux académique et professionnel par l’organisation de séminaires et de conférences réunissant artistes, théoriciens, commissaires, conservateurs et spécialistes de la didactique et des théories sur l’enseignement en art et en recherche-intervention.

Suivez-nous

Coordonnées

Faculté des arts
Local J-4050
405, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2L 2C4